Derrière les notes, Présentation.

Jean de Tinan (1874-1898) est un écrivain oublié de la fin du XIXe siècle. Durant sa courte carrière littéraire, il a fréquenté les milieux littéraires d’avant-garde : devenu rédacteur régulier au Mercure de France, il fréquente Pierre Louÿs, Henri Albert et André Gide, tandis que ses livres sont illustrés par Félicien Rops, Toulouse Lautrec et Maxime Dethomas. Il tient, de son vivant, la Chronique « Cirques, cabarets, concerts » au Mercure de France, « La Chronique du boulevard » et « La Guirlande de Célimène » (avec deux collaborateurs pour cette dernière, Émile Métrot et Henry Vernot) dans La Presse. Il meurt à vingt-quatre ans durant l’automne 1898 et nombreux sont les littérateurs à déplorer un potentiel gâché. Il tombe cependant dans un relatif oubli après la première Guerre Mondiale, et n’est guère plus lu dans un monde dont les goûts et références ont changé.

L’édition de ses textes que je prépare dans le cadre de ma thèse permettra, je l’espère, de remettre au goût du jour une œuvre de qualité, souvent négligée au profit du personnage de dandy fin-de-siècle qu’on aime citer au détour d’une ligne. Le carnet portera donc sur Jean de Tinan et relaiera, notamment, les événements scientifiques pouvant le concerner, mais une fois les premiers éléments nécessaires à sa découverte donnés, je souhaite le centrer sur autre chose.

La Cliente du Rat Mort de Maxime Dethomas

Maxime Dethomas, La Cliente du Rat Mort

Dans le cadre de l’édition de ses Œuvres complètes, j’établis les textes, je les annote, et je les introduis. Le travail technique de l’édition implique de nombreuses réflexions en amont sur le texte. Choisir de le présenter de telle ou telle façon, en modernisant ou non sa typographie, en respectant les sauts de ligne variables ou en harmonisant le tout, c’est déjà faire un commentaire sur le texte, c’est déjà en orienter la lecture. Rien n’est anodin.

Souvent, une simple note de bas de page implique un long travail de recherche – une véritable enquête pour retrouver une source ou une information précise, qui n’apparaît pas dans les quelques lignes volontairement très neutres qui annoteront le document.C’est de ce travail-là que je souhaite avant tout vous parler.